Une analyse du monde à la Mélenchon

Roselyne Bachelot, depuis sa naissance un 24 décembre à minuit, est décidément une personne un peu hors du commun.
Sa mère ayant étiqueté la politique et le journalisme dans la catégorie « saltimbanque », Roselyne Bachelot est devenue docteur en pharmacie et chercheuse en physique. Ceci explique peut-être sa bien visible connivence avec Angela Merkel, elle-même docteur dans cette dernière discipline. Et, à l’instar de la chancelière, Roselyne Bachelot a choisi la politique. Dans le clan conservateur, elle dérangea toute de même un peu, son action politique se portant notamment sur la lutte contre les discriminations, qu’elles soient liées au sexe, au handicap, à l’orientation sexuelle, aux situations de précarité. Si bien que lasse de ce monde des puissants, elle a quitté la politique pour se mettre, aujourdhui, au-delà de ses nombreuses activités (et, osera-t-on le penser, toujours en dépit des conseils de la maman?) … au journalisme !

De sa passion pour la musique, remontant à l’enfance, et de son goût pour l’écriture, qu’on suit au gré de ses publications, il n’y a qu’un pas pour la retrouver à Bayreuth et à en tirer un billet — teinté avec humour d’évocations politiques, quand on la voit s’esclaffer: « Nom d’un chien, pourquoi donc les metteurs en scène ont-ils donc décidé de puiser leur analyse du monde chez Jean-Luc Mélenchon ? »

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s